L'île Maëlice

L'île Maëlice est une île où tu pourras incarner un personnage et parler librement
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un lieu de travail particulier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léo Nogami
Modérateur à l'essai


Messages : 99
Points : 285
Date d'inscription : 24/05/2011

Profil
Activités: Infirmier, DJ du night-club
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club :

MessageSujet: Un lieu de travail particulier   Lun 9 Jan - 18:16

Léo Nogami, en tant qu'infirmier scolaire, avait pour devoir de vérifier la validité de tous les dossiers des élèves dont il était "responsable", soit la moitié du campus. C'était comme ça avant les débuts de semestre, mais chaque fois cette tâche l'ennuyait. S'occuper des élèves malades, suivre les sportifs ou les jeunes ayant une santé fragile était agréable, mais vérifier une tonne de dossiers n'avait franchement rien d'attrayant, ou de distractif. Donc, pour changer, il avait décidé de faire une partie du travail à l'air libre, et avait quitté le quartier résidentiel dans l'après-midi pour se rendre jusque dans les prairies de l'île.
Une vaste étendue d'herbe fraîche parsemée de quelques fleurs et mauvaises herbes s'offrait à lui. Léo sortit un vieux drap qu'il replia hâtivement et disposa sur le sol, s'assit puis sortit une bon nombre de dossiers de son sac. Avant de s'atteler à la longue et ennuyeuse besogne, il prit soin de replacer correctement son écharpe en laine pour éviter de prendre froid en cette saison hivernale : une fois fait, il se mit à lire le premier dossier de la pile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexi Mkvleloba
Modérateur à l'essai


Messages : 19
Points : 31
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 21
Localisation : Au pays des Bisounours.

Profil
Activités: Professeur de sport, homme à tout faire
Lieu de résidence : Internat
Club :

MessageSujet: Re: Un lieu de travail particulier   Mar 10 Jan - 4:52

C'était une belle journée ensoleillée d'hiver, une brise fraîche caressait déjà la nuque d'Alexi, mais la prairie était tout aussi belle qu'au printemps, étoffée de fleurs et d'herbes verdâtres recouvrant le sol d'un tapis végétal agréable à l'oeil et harmonieux. Il y a peu, il avait failli se faire étrangler par un élève avec une corde d'escalade, et il avait besoin d'un peu de repos pour se calmer... Il marchait alors, dans les vastes prairies, courant parfois, nageant en plein bonheur. Dans ces moments, il perdait tout air effrayant ou même rien qu'un poil inquiétant - quoique, on ressentait toujours un très léger malaise au fond de lui en faisant attention - et il était pleinement détendu, ignorant la marque rouge à son cou.

C'est alors qu'il aperçut l'infirmier de l'internat, qu'il n'avait pas vraiment vu depuis le début, ou alors pour un ou deux élèves s'étant blessés durant le cours d'une manière ou d'une autre dont il venait prendre des nouvelles, mais rien de vraiment... significatif. Il le rejoint en arrivant derrière lui, s'appuyant à un arbre, entamant la conversation d'un ton paisible et amical qui était reposant et qui mettait en confiance

« Il y a du soleil pour une journée en hiver... »

Ah, sa lubie d'avoir du mal à parler japonais... Ce n'était pas nouveau, mais parfois, la syntaxe de ses phrases était amusante et légèrement déformée... Ce qui était plutôt drôle, parfois, quand il ne comprenait pas pourquoi tout le monde riait lorsqu'il disait quelque chose comme "Faites tous pompes cinquante !"... Ce qui, le plus souvent, faisait rire les élèves et doublait l'échauffement punitif à base de pompes pour toute la classe et incitait beaucoup d'élèves à maugréer envers leur professeur... Ce qui amusait un peu Alexi quand ils disaient certains mots, comme "Couteau"... Non, je ne vous dirais pas ce que ça veut dire en Géorgien, du moins, ce que la phonétique signifie... Il sourit à l'infirmier, il avait oublié que dans son cou était visible une épaisse marque rouge, le soleil l'ayant fortement incité à abaisser son col roulé... Bien sûr, ce n'était pas forcément évident de deviner du premier coup d'oeil qu'on avait tenté de l'étrangler, mais quelqu'un de connaisseur aurait pu être mis sur la voie... L'histoire en elle même était complexe, en plus de ça...

Ce jour la, il avait appris en écoutant une élève pleurer qu'elle se faisait terroriser puis racketter par un autre... Alors, il a retrouvé l'autre élève et lui avait miss une gifle. Mais celui-ci était un vrai malade... Il a tenté d'étrangler Alexi avec une corde d'escalade, quand personne ne regardait, et il continue aujourd'hui les cours. Il y a une chose à retenir : quand on balance de l'essence par terre, ça ne fait rien. La moindre étincelle dessus fait tout sauter... Cet élève n'avait pas du tout intérêt à recommencer, ayant déjà disposé l'essence nécessaire à alarmer Alexi, et à la moindre faute et elle s'enflammait... avec sa chambre. Car Alexi voulait ne plus être violent, mais s'il apprenait QUOI QUE CE SOIT de négatif à son sujet, on déclarerait sûrement un malheureux incendie ayant brûlé le lieu de vie du jeune homme...

Mais quoi qu'il en était, il s'en fichait aujourd'hui : il voulait parler un peu, et se faire des amis dans ce pays loin de ceux auxquels il s'était habitué. Il en aurait bien besoin, n'ayant pas l'intention de quitter l'île de si tôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Nogami
Modérateur à l'essai


Messages : 99
Points : 285
Date d'inscription : 24/05/2011

Profil
Activités: Infirmier, DJ du night-club
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club :

MessageSujet: Re: Un lieu de travail particulier   Mar 10 Jan - 18:46

Léo fut surpris d'entendre un inconnu lui adresser la parole. Etait-ce parce qu'il était trop concentré qu'il ne l'avait pas entendu arriver, ou parce-que l'homme en question avait choisi de se faire discret ? Si le ton de la phrase ne s'était pas voulu aussi amical et chaleureux, il aurait même pu se mettre sur ses gardes. Avant de répondre, l'infirmier se retourna.
Celui qui s'était adressé à lui ne se trouvait qu'à quelques mètres, adossé contre un imposant chêne. Comme sa voix le laissait supposer, il s'agissait d'un adulte et non d'un élève ou d'un enfant du coin : un homme d'à peu près son âge, aux traits durs et au regard froid. Rien qui ne mettait franchement à l'aise, mis à part sa tenue soignée et son air à peu près amical. Léo préféra cependant ignorer sa première impression, connaissant la valeur des jugements trop hâtifs, et répondit d'une voix claire et posée :
-Oui, et c'est ce qui m'a justement motivé à venir travailler ici.
Hésitant à demander à l'inconnu la raison de sa venue -les plaines étaient rarement un lieu de rencontre, il faut l'avouer-, il ajouta finalement :
-Si vous saviez à quel point la verdure est nettement plus attrayante que les quatre murs d'un bureau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un lieu de travail particulier   Aujourd'hui à 0:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Un lieu de travail particulier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une visite sur son lieu de travail [PV]
» Katsumi prend possession de son lieu de travail [libre]
» + chou j'ai une surprise pour toi, j'suis toute nue sous mon bikini. (KATIE FITCH)
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île Maëlice :: Partie RPG : L'île Maëlice :: Alentours :: Prairie-
Sauter vers: