L'île Maëlice

L'île Maëlice est une île où tu pourras incarner un personnage et parler librement
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sakura
Aventurier


Messages : 17
Points : 26
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Sam 18 Juin - 14:26

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il vallait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer,...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo de Framont
Aventurier


Messages : 17
Points : 31
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 22

Profil
Activités: Maire de la ville
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club :

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Lun 20 Juin - 17:10

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il vallait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénaïs Roxane
Purple Swan


Messages : 179
Points : 464
Date d'inscription : 09/05/2011

Profil
Activités: Etudiante, serveuse
Lieu de résidence : Internat
Club : Cuisine

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 22 Juin - 19:17

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il vallait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Nogami
Modérateur à l'essai


Messages : 99
Points : 285
Date d'inscription : 24/05/2011

Profil
Activités: Infirmier, DJ du night-club
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club :

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Dim 26 Juin - 18:36

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il vallait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kogura
Aventurier


Messages : 37
Points : 57
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 21

Profil
Activités: Lycéenne
Lieu de résidence : Internat
Club :

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Dim 26 Juin - 20:56

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il vallait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Debrito garcia
Aventurier


Messages : 27
Points : 43
Date d'inscription : 05/06/2011

Profil
Activités: Informaticienne
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club :

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Lun 27 Juin - 19:39

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il vallait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kogura
Aventurier


Messages : 37
Points : 57
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 21

Profil
Activités: Lycéenne
Lieu de résidence : Internat
Club :

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Jeu 30 Juin - 17:53

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il vallait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Nogami
Modérateur à l'essai


Messages : 99
Points : 285
Date d'inscription : 24/05/2011

Profil
Activités: Infirmier, DJ du night-club
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club :

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Dim 10 Juil - 20:34

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il vallait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyster E.Satou
Aventurier


Messages : 34
Points : 46
Date d'inscription : 09/07/2011
Localisation : Sous les Etoiles

Profil
Activités: Etudiant, barman
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club : Sport

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Lun 11 Juil - 9:34



En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il valait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur légèrement en retard et une cliente m'étais passé devant, c'était la femme de tout a l'heure, elle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénaïs Roxane
Purple Swan


Messages : 179
Points : 464
Date d'inscription : 09/05/2011

Profil
Activités: Etudiante, serveuse
Lieu de résidence : Internat
Club : Cuisine

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Lun 11 Juil - 17:28

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il valait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur légèrement en retard et une cliente m'étais passé devant, c'était la femme de tout a l'heure, elle venait pour un brushing. Agacé, j'ai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyster E.Satou
Aventurier


Messages : 34
Points : 46
Date d'inscription : 09/07/2011
Localisation : Sous les Etoiles

Profil
Activités: Etudiant, barman
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club : Sport

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Lun 11 Juil - 17:56



En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il valait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur légèrement en retard et une cliente m'étais passé devant, c'était la femme de tout a l'heure, elle venait pour un brushing. Agacé, j'ai avalé mon chewing-gum et je suis montais sur le comptoir les bras en l'air pour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénaïs Roxane
Purple Swan


Messages : 179
Points : 464
Date d'inscription : 09/05/2011

Profil
Activités: Etudiante, serveuse
Lieu de résidence : Internat
Club : Cuisine

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Jeu 14 Juil - 17:41

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il valait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur légèrement en retard et une cliente m'étais passé devant, c'était la femme de tout a l'heure, elle venait pour un brushing. Agacé, j'ai avalé mon chewing-gum et je suis montais sur le comptoir les bras en l'air pour crier à l'injustice. J'étais pressé, et...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyster E.Satou
Aventurier


Messages : 34
Points : 46
Date d'inscription : 09/07/2011
Localisation : Sous les Etoiles

Profil
Activités: Etudiant, barman
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club : Sport

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Jeu 14 Juil - 18:30

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il valait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur légèrement en retard et une cliente m'étais passé devant, c'était la femme de tout a l'heure, elle venait pour un brushing. Agacé, j'ai avalé mon chewing-gum et je suis montais sur le comptoir les bras en l'air pour crier à l'injustice. J'étais pressé, et dans ma course contre la montre j'ai dégringolé pour finir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo de Framont
Aventurier


Messages : 17
Points : 31
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 22

Profil
Activités: Maire de la ville
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club :

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Sam 16 Juil - 18:19

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il valait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur légèrement en retard et une cliente m'étais passé devant, c'était la femme de tout a l'heure, elle venait pour un brushing. Agacé, j'ai avalé mon chewing-gum et je suis montais sur le comptoir les bras en l'air pour crier à l'injustice. J'étais pressé, et dans ma course contre la montre j'ai dégringolé pour finir devant la porte. Tant mieux, du coup je...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyster E.Satou
Aventurier


Messages : 34
Points : 46
Date d'inscription : 09/07/2011
Localisation : Sous les Etoiles

Profil
Activités: Etudiant, barman
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club : Sport

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 22 Juil - 13:13

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il valait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur légèrement en retard et une cliente m'étais passé devant, c'était la femme de tout a l'heure, elle venait pour un brushing. Agacé, j'ai avalé mon chewing-gum et je suis montais sur le comptoir les bras en l'air pour crier à l'injustice. J'étais pressé, et dans ma course contre la montre j'ai dégringolé pour finir devant la porte. Tant mieux, du coup je me suis fait repérer par le coifeur qui me pris de suite. Mais il loupa la coupe, et j'eus donc sur la tête une...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Greem
Admin


Messages : 122
Points : 327
Date d'inscription : 08/05/2011

Profil
Activités: Professeur de maths
Lieu de résidence : Internat
Club : Athlétisme

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 19 Aoû - 10:11

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il valait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur légèrement en retard et une cliente m'étais passé devant, c'était la femme de tout a l'heure, elle venait pour un brushing. Agacé, j'ai avalé mon chewing-gum et je suis montais sur le comptoir les bras en l'air pour crier à l'injustice. J'étais pressé, et dans ma course contre la montre j'ai dégringolé pour finir devant la porte. Tant mieux, du coup je me suis fait repérer par le coifeur qui me pris de suite. Mais il loupa la coupe, et j'eus donc sur la tête une véritable sorte de choucroute, j'étais dégoutée, c'est pourquoi je lui ai demandé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ile-maelice.pro-forums.fr
Léo Nogami
Modérateur à l'essai


Messages : 99
Points : 285
Date d'inscription : 24/05/2011

Profil
Activités: Infirmier, DJ du night-club
Lieu de résidence : Quartier résidentiel
Club :

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Sam 27 Aoû - 9:49

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il valait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur légèrement en retard et une cliente m'étais passé devant, c'était la femme de tout a l'heure, elle venait pour un brushing. Agacé, j'ai avalé mon chewing-gum et je suis montais sur le comptoir les bras en l'air pour crier à l'injustice. J'étais pressé, et dans ma course contre la montre j'ai dégringolé pour finir devant la porte. Tant mieux, du coup je me suis fait repérer par le coiffeur qui me pris de suite. Mais il loupa la coupe, et j'eus donc sur la tête une véritable sorte de choucroute, j'étais dégouté, c'est pourquoi je lui ai demandé de me rembourser. Il me répondit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lénaïs Roxane
Purple Swan


Messages : 179
Points : 464
Date d'inscription : 09/05/2011

Profil
Activités: Etudiante, serveuse
Lieu de résidence : Internat
Club : Cuisine

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Lun 26 Déc - 10:33

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il valait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur légèrement en retard et une cliente m'étais passé devant, c'était la femme de tout a l'heure, elle venait pour un brushing. Agacé, j'ai avalé mon chewing-gum et je suis montais sur le comptoir les bras en l'air pour crier à l'injustice. J'étais pressé, et dans ma course contre la montre j'ai dégringolé pour finir devant la porte. Tant mieux, du coup je me suis fait repérer par le coiffeur qui me pris de suite. Mais il loupa la coupe, et j'eus donc sur la tête une véritable sorte de choucroute, j'étais dégouté, c'est pourquoi je lui ai demandé de me rembourser. Il me répondit que j'étais le plus beau de tous les....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Greem
Admin


Messages : 122
Points : 327
Date d'inscription : 08/05/2011

Profil
Activités: Professeur de maths
Lieu de résidence : Internat
Club : Athlétisme

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mar 27 Déc - 11:07

En sortant du métro, j'écoutais de la musique lorsque j'entendis mon téléphone sonner. C'était encore ma soeur, qui s'inquiétait de mon retard. Ce n'était pas de ma faute si un accident grave de voyageur s'était encore produit. En plus, j'avais super soif. Marre de cette chaleur qui m'étouffait et m'oppressait, vivement qu'il y ait un peu d'air. Je marchais en direction de la sortie quand une femme de toute beauté s'approcha de moi et me dit : "vous auriez l'heure, s'il vous plait ?". Hésitant dans ma réponse, je décidai finalement de la lui donner avant de téléphoner à mon meilleur ami pour lui raconter la scène, et c'est là que j'aperçus un pigeon passer devant moi et se faire écraser. J'étais dégouté. En regardant la belle femme s'éloigner, je me suis rappelé d'un rendez vous avec le coiffeur. J'avais totalement zappé. Fallait que j'y sois dans 10 minutes, sauf qu'il y avait trois métros à prendre, et j'avais oublié mon passe sur mon bureau, je ne savais pas s'il valait mieux frauder ou retourner chez moi, mais j'ai choisi de frauder parce que je n'avais pas le temps. En arrivant au métro, j'ai demandé à un groupe de jeunes de me laisser passer. Ils m'ont observé, puis ont accepté. L'un ma demandé si j'étais libre ce soir, je l'ai recalé. Puis je suis entré dans le premier train, et le conducteur du train nous informa que suite à une avarie de matériel le trains devait stationner a quai. Je me suis énervée, et suis sortie prendre un vélib. Je suis arrivé chez le coiffeur légèrement en retard et une cliente m'étais passé devant, c'était la femme de tout a l'heure, elle venait pour un brushing. Agacé, j'ai avalé mon chewing-gum et je suis montais sur le comptoir les bras en l'air pour crier à l'injustice. J'étais pressé, et dans ma course contre la montre j'ai dégringolé pour finir devant la porte. Tant mieux, du coup je me suis fait repérer par le coiffeur qui me pris de suite. Mais il loupa la coupe, et j'eus donc sur la tête une véritable sorte de choucroute, j'étais dégouté, c'est pourquoi je lui ai demandé de me rembourser. Il me répondit que j'étais le plus beau de tous les lurons. Je lui ai alors demandé d'arrêter de se foutre de moi et de me rembourser sur le champs, ce qu'il...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ile-maelice.pro-forums.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Aujourd'hui à 0:17

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire sans fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'histoire sans fin
» Histoire sans queue ni tête
» [Menue-tâche] Histoire sans parole… ou presque. (Kinimo)
» L'histoire sans fin...
» L'histoire sans queue ni tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île Maëlice :: Partie Libre (ouvert aux invités) :: Jeux-
Sauter vers: